13/02/2013

La liaison CEVA en Hte Savoie

Les décideurs du projet de liaison Cornavin Eaux-Vives-Annemasse (CEVA) demandent aux collectivités locales du Faucigny et Chablais de mettre la main à la poche pour combler les 10 millions d’€ manquant au financement du CEVA France.

(le 1.03.13) Selon nos sources, l'indemnisation demandée aux Coms'Coms (Communauté de Communes) par RFF, serait d'automatiser son réseau sur les axes de St Gervais les Bains et Evian pour améliorer la circulation à deux TER /heure vers le pôle gare d'Annemasse. Cela fait partie de l'enveloppe du CEVA France

La société civile française s’étonne de la position des Préfets de la Hte Savoie, de la Région Rhône Alpes et des décideurs locaux du CEVA demandant aux collectivités locales (donc aux contribuables de la Hte Savoie) de financer un projet pour lequel, elles n’ont rien demandé ni été consultés lors du lancement de ce projet.CEVA Hte Savoie Faucigny.jpg 

Ceux qui ont voulu le CEVA n’ont qu’à le payer ! 

Les collectivités locales citées plus haut n’ont pas à jouer les pompiers de service pour un projet qui n’amènera pas beaucoup d’améliorations pour les communications ferroviaires avec Genève, ni en temps, ni en fréquentation, ni en réduction de la pollution. 

Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ceva-suisse-super-projet-114364071.html 

Les usagers des TC, principaux intéressés, sont lésés 2 fois : en tant que contribuables et en tant qu’usagers.

Dans cette affaire, pas d’améliorations significatives sur les temps de trajet depuis Bonneville, La Roche/Foron, Reignier, resterons toujours 2h30 à 3 heures A/R de trajet par jour en TC pour rejoindre un poste de travail à Genève-Châtelaine. Seulement 30’ par l’A40. 

L’association des usagers AGFUT-DTC 74 a largement mis en garde les responsables des Collectivités locales, sans un avantage, pas de subvention au projet.

Les fréquentations risquent d’être en dessous des estimations vues le temps de trajet. Nous sommes actuellement en zone PPA (pollutions très fortes). Les habitants vont devoir payer, indirectement, pour que la Vallée de l’Arve reste dans les normes de pollutions européennes. Alors que depuis longtemps nous réclamons des transports publics dignes de ce nom. Ce qui aurait remis à ce jour les normes de pollutions acceptables.

Nous préconisons une nouvelle fois de créer le « shunt » d’Etrembières pour des liaisons directes avec Paris ou Genève (par exemple). Un récent courrier de la Directrice Régionale de la SNCF va dans ce sens.

On doit absolument rechercher d’autres solutions liaisons ferroviaires, sinon nous sommes dans le mur pour plusieurs décennies !

Dans l'hypothèse que le Conseil Général 74 ne reconduit pas à nouveau  la gratuité de la concession de l’A40 entre St Julien et Nangy sur cette portion, sera perdue…pas pour tous. L’ATMB (gestionnaire de cette portion) n’en demande pas mieux.

 

27/01/2012

Les fréquentations TCT n’ont pas beaucoup évolué depuis 2005.

Début 2012 on dénombre 66 liaisons journalières régulières AR en TCT (Transports Collectifs Transfrontaliers) venant du département de la Hte Savoie vers le canton de Genève. Elles sont mises en place par la Région Rhône Alpes, société organisatrice pour le train TER-RA (Train Express Régional) (Rhône-Alpes) et le Conseil Général de la Hte Savoie, société organisatrice pour les transports autocars LIHSA.

 

 L’offre des liaisons ont augmenté de 53% par rapport à 2002, elle se partage à 73% de plus pour les autocars du CG 74 Lihsa et 20% de plus pour les TER RA.

 

Cette forte augmentation de prestations des transports inter urbains collectifs entre la Hte Savoie et le Canton de Genève ne peut que réjouir l’association d’usagers. Le cadencement apporte une clairvoyance dans les horaires de la SNCF et les TER-RA. Tous les transports publics et privés qui découlent d’une correspondance à une destination, devront s’adapter à ce nouveau mode d’horaires.

Si les flux transfrontaliers sont à 257 000 passages jour avec la Hte Savoie, l’AGFUT 74 a toujours cité TCT un transport qui part de France pour arriver dans le Canton Genevois, et vice et versa, mais qui à notre réflexion reste avec une fréquentation insuffisante.

 

Les statistiques 2010 représentent 20% de fréquentation sur des mobilités transports aux frontières de la région Franco Valdo Genevoise avec le Canton de Genève, le département de la Hte Savoie s’attribue lui 20% de mobilités transports à ses propres frontières.

 

Le grand public connait très mal les prestations offertes en transports collectifs transfrontaliers. L’offre se répartit avec 41 liaisons AR pour les autocars CG74 Lihsa et 25 liaisons AR pour les TER-RA.

 

Les statistiques sur les fréquentations TCT n’ont pas beaucoup évolué depuis 2005.

Selon nos sources, la fréquentation resterait à 1.73 % en tenant compte des lignes péri-urbaines D, G des TPG, TAC Annemasse et les lignes privées, ceci malgré l’augmentation des flux.

En s’exprimant déjà en 2018, si tous les projets (trams et Ceva) se réalisaient, la fréquentation avoisinerait les 4.80 % de TCT, mais nous en espérerions plus (10%), en prenant en considération une plus-value de passages transfrontaliers.

 

Comme avec le CEVA, qui lui, ne captera que 2% des flux coté Hte Savoie, très insuffisant contre 12000 personnes /jour coté gare Cornavin. L’AGFUT-DTC 74, dit qu’il faut continuer d’aménager le réseau RER (Rapide Express Régional) sur l’ensemble de l’Agglo FVG,

Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ceva-47713334.html: qui reste le seul transport le plus performent et concurrentiel aux déplacements voitures.

Les trams de l’Agglo FVG à Genève ayant des distances de déplacements trop longues, ne les rend pas assez rapides sur le parcours. Nous mentionnons comme exemple, que de se déplacer depuis Chamonix est aussi rapide, que de traverser Moëllesulaz à Meyrin en tram pour la même destination et il n’y a pas photo sur le cadre de vie !

Comme cela fait prospérer l’installation des Genevois en France, puisque les déplacements vers le canton GE sont plus performants en voitures.