22/01/2013

Transports transfrontaliers, pas de miracle !

L’analyse que nous faisons, nous Savoyards,  concernant la liaison du CEVA (Cornavin-Eaux Vives-Annemasse), a l’avantage d’être une liaison directe de Genève, Pont Rouge, Carouge, Hôpital Cantonal, Chêne-Bourg à Annemasse sur une longueur de 16.2 Kms pour un temps de parcours de 22'. Le RER arrivant de la Côte suisse et Lausanne, va desservir l’urbain du genevois et à l’autre extrémité Annemasse avec son quartier « Chablais Parc »

Suisses, Français et élus, croient à la solution du siècle pour résoudre les Transports Collectifs Transfrontaliers (TCT) avec la Hte Savoie pour une estimation actuelle de 255000 passages/jour, ce ne sont que des illusions.

Oui, le CEVA France risque de ne pas avoir la fréquentation journalière significative espérée (estimation RFF 5000 V/j). L’estimation en 2018 ne sera que 1.87 % de fréquentation/jour de TCT en gare d’Annemasse. Cela nous laisse dire que le transfert de la voiture aux rails avec la  concurrence autoroutière depuis la Hte Savoie n’est pas pour demain. Les temps de déplacemeDSCF5465.JPGnts dans nos estimations, resteront idem à ceux des décennies précédentes entre Annemasse et Cornavin soit 25’ par la ligne RFF-TER jusqu'à Genève Eaux Vives y compris la correspondance avec le tram de gare à gare jusqu’à Cornavin.

Le CEVA suisse, lui, aura une fréquence estimée de 10 000 personnes/jour tout à fait envisageable sur la gare CFF de Genève Cornavin.

Les usagers du 74 seront toujours eux, confrontés aux mêmes paramètres journaliers. Tel que qu’un manque de TC de rabattement, de P+R pour accéder aux pôles gares, de ruptures de charges, de correspondances et rebroussements entre les réseaux RER-CFF et TER en gare d’Annemasse. Pour arriver à son poste de travail, il faut encore ajouter ceux des réseaux TPG ou CFF vers l’aéroport, qui en feront toujours à l'ouverture de la liaison CEVA en 2018, des parcours du combattant sans oublier les retours en fin de journée.

De nos 20 années de TCT, nous avons toujours voulu valoriser le CEVA, comme le « shunt d’Ambilly », (moins 6’) sur les axes de l’Agglo d’Annecy ou de la vallée de l’Arve (soit 20 000 frontaliers recensés).

Notre proposition d’une ligne régulière d’autocars directe « Findrol Airport Express » en 27’ liée à un P+R de 1000 places et d’un pôle multi fonctionnel, pourrait aussi apporter des résultats plus valorisants. Le CEVA+ futur RER du Grand Genève, pour autant qu’il se réalise serait une solution durable, principalement sur la vallée de l’Arve frappée d’un Plan Protection Atmosphère (PPA) principalement dû aux trafics des véhicules entre l’agglo du Grand Genève, les stations et les mobilités en vallée de l’Arve.

La société civile et les usagers ne semblent pas être entendus, tout laisse à croire à un déficit programmé et un investissement erroné de nos élus transfrontaliers.

Un constat ! A force d'être répétés, les mensonges deviennent souvent des vérités !

 Pour en savoir plus :  CEVA Suisse super projet ! 

lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ceva-suisse-sup...

Les commentaires sont fermés.